Close

Affichage des résultats 1 à 1 sur 1
  1. #1
    heckel xor jeckel
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    up on the ladder
    Messages
    595

    Par défaut [anglais]Pharmacognosy and the senses in two Amazonian societies

    Je note ça en passant pour qui ça pourrait intéresser d'en lire plus :
    https://www.academia.edu/12613580/Ph...nian_Societies

    traduction du premier paragraphe :
    La thérapie par les plantes médicinales est une expérience totalement sensorielle parmi les Matsigenka et les Yora (Yaminahua) de l'Amazonie Péruvienne. Des indices supposés indiquer l'efficacité des plantes sont ressentis par de multiples méthodes : goût, odeur, irritation, et vision aussi bien que des combinaisons de sensations qui articulent les perceptions de la pensée et du corps induites par les plantes émétiques, psychoactives ou stimulantes. Bien qu'occupant des territoires adjacents, les Matsigenka et les Yora appartiennent à des familles culturelles et linguistiques différentes et n'ont pas eu d'interaction jusqu'à une période récente. Un étude comparative a documenté les critères utilisés par ces deux groupes pour évaluer le potentiel guérisseur des plantes. L'odeur est significative dans les constructions culturelles de la maladie et de la thérapie dans ces deux groupes. Tous deux estiment les plantes avec un jus rouge pour les maladies du sang. Pour la plus grande part, l'éthnomédecine Matsigenka est allopathique, car leur médecine agit par opposition. Beaucoup de plantes sont sélectionnées pour leur propriétés toxiques (amertume, piquant, causticité) qui maitrisent et expulsent la maladie. L'amertume est la propriété médicinale la plus courante, et beaucoup de remèdes sont administrés par la voie orale. L'éthnomédecine Yora quand à elle est homéopathique dans le sens qu'elle repose sur le principe « le semblable traite le semblable ». Les plantes médicinales sont classées suivant leurs signatures visible : les plantes à épines pour les douleurs aiguës, les feuilles roses pour les conjonctivites [litt: oeil rose], les plantes à latex aqueux pour les diarrhées aqueuses, etc...
    Medicinal plant therapy is a total sensory experience among the Matsigenka andthe Yora (Yaminahua) of Amazonian Peru. Cues thought to indicate plant efficacy aresensed through multiple modes: taste, odor, irritation, and vision as well as body/mindsensations induced by emetic, psychoactive, and stimulating plants. Though occupyingadjacent territories, the Matsigenka and Yora belong to different cultural-linguisticfamilies and did not interact until recently. A comparative study documented criteriaused by both groups to evaluate the healing power of plants. Odor is significant in bothgroups’ cultural constructions of illness and therapy. Both value plants with red juice for blood-related conditions. For the most part, Matsigenka ethnomedicine is allopathic, asmedicines act through opposition. Many plants are selected for toxic properties(bitterness, pungency, causticity) that overpower and expel illness. Bitterness is the mostfrequently encountered medicinal property, and many remedies are administered orally.Yora ethnomedicine is homeopathic in the sense that “like treats like.” Medicinal plantsare classified according to visible signatures: spiny plants for sharp pains, pink leaves for pinkeye, plants with watery latex for watery diarrhea, etc..
    Pharmacognosy and the Senses in two amazionian societies Shepard_1999_Thesis.pdf
    Dernière modification par Corbeau ; 31/05/2015 à 22h48.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •