Saint-Denis - 9 juillet 2014
Lors d'une première étude menée par le dispositif SINTES (Système d'identification national des toxiques et de substances) en 2007-2008 sur la composition de l'héroïne, l'OFDT avait pu documenter plusieurs aspects de la question et notamment la pureté de l'héroïne réellement consommée par les usagers en France, les produits de coupe effectivement ajoutés, le prix moyen du gramme payé par l'usager et les facteurs pouvant le faire varier.
À la suite d'évolutions intervenues dans le marché de l'héroïne en France, il a paru important de mener une nouvelle enquête nationale sur ce produit. Celle-ci a concerné 374 usagers d'héroïne qui, de novembre 2010 à décembre 2011, ont cédé un échantillon d'héroïne dont ils avaient auparavant consommé une partie. Cette nouvelle édition a non seulement permis d'observer une baisse notable de la pureté de l'héroïne pendant la période d'enquête, mais elle a également permis de quantifier la totalité des opiacés actifs contenus dans les échantillons, ce qui n'avait pas été fait lors de l'étude précédente. En outre, ce travail, réalisé autour de sept agglomérations françaises, met clairement en évidence l'hétérogénéité des marchés locaux en France. Enfin, comme lors de la première édition, l'étude s'est également intéressée à la perception qu'avaient les usagers de la substance qu'ils avaient consommée.


Pour en lire plus...