Close

Page 3 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 36
  1. #21

    Par défaut Re : Soignée par l'Ayahuasca et une famille de shamans Shipibos

    Jhi-dou,

    J'ai pris la liberté de regarder rapidement qu'elle était ton histoire et je dois avouer que je suis sincèrement désolée pour toi si, en effet, tu as subi une expérience qui a laissé des séquelles dans ta vie. J'ai décrit, cette cérémonie en particulier mais il faut être honnête, en un an, j'ai vécu de nombreuses cérémonies difficiles ! C'est pourquoi en fin de récit, j'ai précisé que ce chemin qu'il soit de guérison ou d'apprentissage n'est pas un chemin aisé.

    Pour expliquer cette cérémonie en particulier, j'ai fait un bad trip parce que je refusais ce qui m'était proposé. La Madre m'a proposé de partager émotionnellement et mentalement chacun des mouvements des participants et j'ai refusé. Alors, j'ai fait une pirouette et j'ai fui dans la folie de mon mental. Ce fut mon choix et j'ai dû en accepter les conséquences.
    Lorsque je suis arrivée au Pérou, j'avais les chocottes que cela recommence. Mais on m'a entraîné à vivre correctement une cérémonie. Petit à petit. Car cela s'apprend.
    Au bout d'une cinquantaine de cérémonie, j'ai commencé à vivre des cérémonies vraiment agréables si ce n'est extraordinaire. Mais oui, pour en arriver là, j'en ai "chié" ! Lol, au propre et au figuré !
    Loin de moi l'idée de généraliser, j'ai vu des gens arriver et parcourir le paradis directement et d'autres comme moi, commencer par le bas de l'échelle ;)

    Dans la famille de curandero dans laquelle j'ai séjourné lorsqu'un patient arrive en etat psychologique et/ou physique fragile, il ne boit pas et ne suis pas de diète alimentaire stricte (sauf pour le porc évidemment).

    L'idéal serait de pouvoir faire éventuellement une cérémonie, de manière strictement traditionnelle, le premier soir afin de vérifier l'état énergétique du participant/patient. C'est à dire le curandero boit mais pas le patient.
    Aurions-nous la patience lorsque nous participons à un "séminaire" de ne pas boire lors de la première cérémonie ? Sommes-nous prêt à payer rien que pour se faire examiner et soigner ?
    L'ayahuasca est-elle pour nous le moyen d'expérimenter nous-même d'autres réalité ou une médecine afin de se soigner ?

  2. #22
    Membre
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    IRL
    Messages
    109

    Par défaut Re : Soignée par l'Ayahuasca et une famille de shamans Shipibos

    Merci pour ces précisions !
    Même si tu ne réponds pas trop à la deuxième partie (entités qui s’accrochent / ou l'esprit attiré hors de ses limites), dommage.
    Sinon personnellement, payer sans boire ne me choquerait pas, je crois savoir que ça arrive souvent au Pérou (avec les "locaux") et que c'est bien souvent les occidentaux qui veulent boire à tout prix.
    Et il y a d'autres traditions chamaniques où l'ont ne bois pas et c'est pourtant très efficace (je pense aux tambours notamment).
    Dernière modification par Jhi-dou ; 24/08/2013 à 00h00.

  3. #23

    Par défaut Re : Soignée par l'Ayahuasca et une famille de shamans Shipibos

    Oui et boire sans payer leur arrive aussi ;)

    Je ne comprends pas ton interrogation... Les entités qui sont susceptibles de s'accrocher sont comme les bactéries et/ou microbes du corps, il faut de solides anti-corps ou le soin nécessaire. Et l'esprit attiré hors du corps est provoqué par une peur intense ou un traumatisme, c'est ce qui est nommé ailleurs une "perte d'âme" et qui nécessite un recouvrement.
    Je me demande si ce ne serait pas plus exactement une perte de lien...

  4. #24

    Par défaut Re : Soignée par l'Ayahuasca et une famille de shamans Shipibos

    Salut ReyDina,

    J'aurais aimé prendre contact avec toi. Ton recit me parle.

    Je me suis décidé à aller au Pérou avant la fin de l'année pour 3 semaines ou 1 mois (à voir). ça trottait depuis des années dans ma tête mais là c'est le bon moment je pense.

    Je n'y ai jamais été et je cherche à trouver un vrai curendero ayant dépassé la trentaine (car l'enseignement requiert l'experience de l'age) sans devoir passer par un centre. Avoir la possibilité de vivre les dietes et les cérémonies de manière simple et traditionellle.

    Je ne sais pas si tu es sur place là-bas mais je cherche des points de contact sérieux pour pouvoir envisager mon voyage. La communauté que tu décris avec les shamans à Pucallpa me plait beaucoup. Serais-tu me dire si il y aurait une possibilité d'y aller et d'être accueilli chez eux là bas pendant quelques semaines afin de rencontrer l'Ayahuasca et travailler sur soi.



    Merci à toi.

  5. #25

    Par défaut Re : Soignée par l'Ayahuasca et une famille de shamans Shipibos

    Veda,

    Tu peux me contacter directement, je te donnerai les informations que tu souhaites. Je n'ai pas précisé le nom de la communauté ni celui du shaman car faire de la publicité n'était pas mon but. Ils t'accueilleront avec grand plaisir. Mais le cheminement sera le tien ;)

    Ne pas souhaiter se rendre dans un centre est un choix. Les centres ont également leurs avantages en terme de confort.
    Les conditions de vie en communauté indienne sont spartiates mais c'est une véritable expérience humaine en plus d'être une merveilleuse expérience spirituelle.

    Bien à toi :D

  6. #26

    Par défaut Re : Soignée par l'Ayahuasca et une famille de shamans Shipibos

    Merci :-) Je t'ai envoyé un message sur ton profil.

  7. #27
    Membre
    Date d'inscription
    décembre 2012
    Messages
    18

    Par défaut Re : Soignée par l'Ayahuasca et une famille de shamans Shipibos

    Bonjour ReyDina ma demande est la même que celle de Veda. J'ai déjà pris de l'aya au Pérou dans un centre mais à la fin ça ressemblait à une secte donc ton approche me parle beaucoup plus si c'est possible de me donner des infos je t'en remercie.

  8. #28

    Par défaut Re : Soignée par l'Ayahuasca et une famille de shamans Shipibos

    Bonjour Pop67,
    Que souhaites-tu savoir exactement ?

  9. #29
    Membre
    Date d'inscription
    décembre 2012
    Messages
    18

    Par défaut Re : Soignée par l'Ayahuasca et une famille de shamans Shipibos

    Le nom du chaman, la communauté, si il y a qq pour traduire ou est-ce qu'il faut parler espagnol ? Le traitement consiste que en des cérémonies ou il y a un travail avec d'autres plantes? Bains de vapeur fumigination ?
    Dernière modification par pop67 ; 05/09/2013 à 21h42.

  10. #30

    Par défaut Re : Soignée par l'Ayahuasca et une famille de shamans Shipibos

    Oui, il vaut mieux baragouiner un peu d'espagnol si on reste pour peu de temps. Ce n'est pas un centre dont personne en particulier pour traduire.
    Même si avec de la "chance", se trouvera sur place un autre hôte qui peut t'aider comme on l'a surement fait pour lui un jour...
    Encore une fois, je ne jette pas la pierre aux centres dans lesquels je n'ai jamais séjourné. Travailler avec une famille shipibo ou dans un centre, peu importe du moment que c'est juste pour soi.

    Je suis partie dans l'idée d'y rester 3 mois et j'alignais quelques mots les uns à la suite des autres sans que l'on puisse qualifier cela de phrase ;)
    C'est parfois une question de magie. On se sent appeler... ou pas.

    Je t'envoie le reste...
    Dernière modification par ReyDina ; 05/09/2013 à 21h29.

Page 3 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •