Close

Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 26

Discussion: LSD et alcool

  1. #11
    melon pastéque
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    dans un punch planteur
    Messages
    651

    Par défaut Re : LSD et alcool

    Citation Envoyé par papajumba Voir le message
    Par contre, les joints, ça glisse tout seul comme le petit jésus en culotte de velours sur une rampe d'escaliers.
    savoureux !

  2. #12
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2012
    Localisation
    Au pays imaginaire
    Messages
    25

    Par défaut Re : LSD et alcool

    J'ai aussi du mal à boire en plein trip, par contre je trouve que le seul truc positif à en retirer avec cette association (sans non plus boire un tonneau rempli de sky) c'est qu'on profite plus facilement, je me tape beaucoup moins de délires paranoïaques avec un peu d'alcool que sans alcool. Ça doit y jouer je pense ! Pareil pour les champis.

    Bien sur je parle de mon cas personnel.

  3. #13
    Ahkiyyini Samā‘
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Frontiere-contact
    Messages
    6 232

    Par défaut Re : LSD et alcool

    en ce qui me concerne (je ne parle que de léger ajout d'alcool sur un trip lsd)
    je trouve que ça enleve un peu du coté "cosmos ether galactique" et le remplace par quelquechose de plus lourd, terrestre et incarné

    alors pour répondre à ta question :
    en fonction du contexte et de la sensation recherchée, ça peut-être une très bonne comme une très mauvaise chose.
    ça peut aussi bien gacher un trip qui se veut calme, aérien ou electrique,
    que rattraper un trip ou la perte de reperes peut être angoissants.

    en ce qui concerne la grosse murge, ça me parait être un gâchis, une erreur, mais bon chacun prends son pied la ou il le pose.

  4. #14
    Petit arbre
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Messages
    3 652

    Par défaut Re : LSD et alcool

    Ce n'est pas une synergie que je recherche particulièrement, mais comme l'apéro précède souvent le gobage, je me suis souvent retrouvé bien éméché avant de prendre un acide. Comme FlowPow je dirais que l'alcool alourdit le trip, peut-être plus cotonneux et moins aiguisé aussi.

    La dernière en date, ça remonte, j'ai un peu trop chargé sur la bière avant de m'envoyer 2 acides bien dosés, j'ai regretté d'avoir trop bu. J'ai aussi trouvé le trip inconfortablement physiquement mais là, pas sûr que ce soit lié.

    Et l'herbe avec le LSD, clair que c'est du velours, les mâchoires en papier crépon...

  5. #15
    Ahkiyyini Samā‘
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Frontiere-contact
    Messages
    6 232

    Par défaut Re : LSD et alcool

    Et l'herbe avec le LSD, clair que c'est du velours
    c'est rien de le dire :
    j'en suis presque arrivé au point ou l'herbe ne m'est agréable que lorsque je suis trippé.

  6. #16
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    chez les morloks
    Messages
    5 242

    Par défaut Re: LSD et alcool

    ça te fait pas flipper la vasoconstriction et les effets cardio-vasculaires du LSD ? Tu as pu avoir des infos venant de ton cardiologue, pasque je me sens pas mal concerné ? Les intéractions avec les traitements ?
    Dernière modification par Ganash ; 30/05/2013 à 11h11.

  7. #17
    Ahkiyyini Samā‘
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Frontiere-contact
    Messages
    6 232

    Par défaut Re : LSD et alcool

    jamais eu le moindre soucis cardiovasculaire avec le lsd, aucune incidence, rien.
    par contre le cannabis tout seul est très agressif pour le coeur j'ai rapidement de la tachycardie chose qui n'arrive pas sous lsd.

    je suppose que nos désordres cardiovasculaires ne sont pas du même ordre (j'ai une tension très basse par exemple)

  8. #18
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    chez les morloks
    Messages
    5 242

    Par défaut Re: LSD et alcool

    Je me doute que nos soucis ont des causes différentes, mais je manque d'infos concernant ne serait-ce que les effets physio et la tachycardie peut ne simplement signifier qu'une augmentation du rythme. Même si tu n'es pas concerné par un soucis d'HTA et que tu n'as pas simplement ressenti particulièrement dérangeante l'augmentation du rythme elle est réelle et de bien longue durée et accompagnée de vasoconstriction. J'ai lu qu'une forte "intoxication" au LSD pouvait engendrer des troubles du rythme sur une personne en bonne santé et ne souffrant pas déjà de ce type de problème. Dans ce cas un traitement symptomatique suffit. Que peut-il se passer si des soucis-sous jacents sont présents ?

    Si l’intoxication est massive on retrouve des convulsions, une hyperthermie maligne, une HTA, des troubles du rythme cardiaque. Sans traitement l’évolution se
    fait vers la rhabdomyolyse avec CIVD et IRA. Le traitement est purement
    symptomatique.
    Remarques :Le LSD 25 ne produit pas de dépendance physique, ni de tolérance. Sa
    dose toxique est éminemment variable d’un sujet à l’autre.
    http://www.urgence-pratique.com/site...oxicomanie.pdf

    Je n'ai trouvé que cette source, pas trop pris le temps de chercher non plus car je sais désormais que personnellement ce serait une erreur de prendre des risques avec tous les puissants "perturbateurs" entrainant une forte vaso-constriction même quand celle-ci dure moins logntemps qu'avec du LSD.
    Quand au cannabis, il n'est vraiment déconseillé que dans le cadre d'une insuffisance cardiaque sévère et quand les risques d'infarctus peuvent être fortement majorés par l'afflux de sang qu'il peut provoquer en périphérie ( c'est une des rares contre-indications dans l'utilisation thérapeutique source formation continue à l'attention des praticiens canadiens qui bénéficient d'études cliniques). A court terme, le LSD induit des bouleversement physiologiques bien plus importants que le cannabis, car comme la coke ou le speed, il provoque une vasoconstriction importante. Peut-être rien de dramatique à grande échelle quand on est jeune et en bonne santé...

    par contre le cannabis tout seul est très agressif pour le coeur
    Source ? Simplement ton ressenti ? N'as tu pas peur que ton ressenti soit altéré avec ce produit dopant qu'est aussi le LSD ? Les dernières études concernant le cannabis quand il n'est pas fumé montre que c'est bel et bien la combustion qui est responsable des pathologies cardio-vasculaires et que dans peu de pathologie cardiaques il est fortement déconseillé et les effets secondaires à court terme sont bien minces comparativement au LSD. Il est tout à fait possible de limiter l'impact du cannabis dans la manière de le consommer, en ce qui concerne le LSD, je crois que l'information sur les risques autrement basée que sur des ressentis personnels est importante.
    Dernière modification par Ganash ; 31/05/2013 à 12h48.

  9. #19
    Membre
    Date d'inscription
    avril 2006
    Messages
    1 312

    Par défaut Re : Re: LSD et alcool

    Il y a une observation ou questionnement que je me fait régulièrement: C'est si la consommation d'alcool est appréhendable objectivement avec les distorsions temporelles (même chose avec les cigarettes...)

  10. #20
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    chez les morloks
    Messages
    5 242

    Par défaut Re : LSD et alcool

    Je ne comrends pas le sens de ta question.

Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •