Close

Voir le flux RSS

Mindblower

Rigole l'eau

Noter ce billet
Il m'est arrivé quelque chose de « génial » mercredi dernier. Depuis
quelques mois, il y a de la tuyauterie à nu devant la porte de mon
appartement, c'est assez moche. En rentrant du travail, je remarque que
c'est désormais le cas, aussi, au premier étage, mais il y a aussi un tuyau
qui pend, tout a l'air délabré ; dans l'escalier, il y a aussi une
plinthe à moitié détachée. Je me dis « C'est pas possible, il faut faire
quelque chose, il faut appeler le syndic de l'immeuble
pour résoudre la situation ». Pourtant, sur ce genre d'aspects
esthétiques, je suis peu regardant et pas du genre à me plaindre. Bref,
je rentre dans mon appartement et finis par penser à autre chose et à
vaquer à mes occupations. Mon appartement n'a jamais
été aussi propre et bien rangé que ce jour-là. Pendant les vacances,
j'ai fait un gros ménage, quotidiennement entretenu et même approfondi
jour après jour, c'est très agréable et je m'y tiens avec plaisir.

Le soir, vers 20h, j'allume la petite radio de ma
cuisine/séjour et je me mets à préparer un guacamole, l'esprit léger et
paisible. Tout à coup, j'entends un FRACAS incroyable venant de la salle
de bain, d'une violence
vraiment inhabituelle et effroyable. Je laisse tout en place (le quart
d'avocat coincé dans le bol du mixeur, l'oignon et le citron tranchés
prêts à entrer dans la préparation) et me précipite dans la salle de
bain : le chauffe-eau, qui se trouvait au-dessus
du lavabo, s'est décroché et s'est effondré sur celui-ci. Le lavabo est
coupé en deux, il y a des gravats partout, la tablette en bois à côté du
lavabo est à moitié arraché, le sol est jonché de céramique, de
poussières, de débris, de rasoirs, savons, brosses
à dents, etc. Mais surtout, le tuyau d'arrivée d'eau, qui menait au
chauffe-eau, est désormais à nu et de l'eau coule en un flot
ininterrompu. Pendant un très bref instant, je pense que c'est
uniquement le restant de l'eau du tuyau qui s'écoule et que ça va
s'arrêter dans quelques secondes, mais non : ça coule en continu comme
un robinet ouvert au maximum. Panique. En plus, ma salle de bain étant
tout en longueur, le chauffe-eau bloque l'accès au fond de la salle de
bain et pour passer d'un côté à l'autre il faut
se hisser par-dessus d'une façon ou d'une autre (en prenant garde de ne
pas glisser, de ne pas se cogner, tout est mouillé). Il y a des caisses
et des seaux, je m'en saisis en urgence pour les placer sous le jet
d'eau et les vider ensuite dans la baignoire,
ça coule très vite. Il y a l'interrupteur de la lumière pas très loin et
l'ampoule encore plus proche, j'ai peur de mourir électrocuté, j'éteins
la lumière par sécurité (que je finis par rallumer), je dois chercher
le robinet d'arrivée d'eau, je regarde derrière
les choses rangées par terre dans la salle de bain tout en tentant de
maintenir un seau sous le jet, je ne vois de robinet nulle part et je
suis coincé là à devoir écoper cette eau, j'ai l'impression que toute
l'eau du monde va s'écouler par ce tuyau, je suis
complètement impuissant. Par bonheur, un voisin du troisième, ayant
entendu le bruit formidable, frappe à ma porte, constate immédiatement
ce qu'il se passe, il me dit qu'il va couper le robinet d'eau de
l'immeuble dans la cave, le temps qu'on trouve le robinet
d'arrivée d'eau de mon appartement. L'eau s'arrête de couler, c'est un
soulagement mais ma salle de bain est complètement ruinée. On s'attèle,
tous les deux, à chercher mon arrivée d'eau. Dans ma salle de bain, dans
ma cuisine (derrière l'amoncellement de cartons
et autres objets que j'aurais rangés dans mon grenier ou ma cave, si
j'en avais). Pas là non plus, on finit par en conclure qu'il se trouve à
côté de la baignoire. C'est bien là ; normalement, il devrait y avoir
une trappe d'accès, mais les carreaux ont été
scellés au mastic (les mecs qui avaient fait les travaux sont vraiment
des boulets d'avoir scellé cet accès). On prend des couteaux pour
desceller les carreaux, on ferme le robinet, le voisin retourne dans la
cave pour rouvrir le robinet d'eau de l'immeuble
: victoire, ça ne coule plus chez moi. Revers de la médaille : plus
d'eau dans mon appartement jusqu'à ce qu'on fasse des travaux de
réparation. J'ai encore des cours à préparer pour le lendemain, mais
d'abord je dois faire un peu d'ordre dans ma salle de bain,
je suis trempé.

Incroyable ironie : mon appartement était propre et rangé
et tout à coup le chaos s'y invite à nouveau à grand fracas et sans mon
autorisation. Je remercie chaudement mon voisin, « vous m'avez sauvé la
vie » (exagéré,
certes, mais il m'a enlevé une très grosse épine du pied). Je repense à
ce qu'il m'a dit : « heureusement que vous n'étiez pas en dessous ».
C'est vrai, sinon je ne serais plus de ce monde (ou bien rendu à l'état
de légume). Ce truc, le chauffe-eau, est incroyablement
lourd, j'estime que ça pèse au moins une centaine de kilos. Sur la table
de la cuisine, la préparation en cours, avocat, oignon, citron est
resté en l'état comme si le temps avait été figé.

Commentaires

  1. Avatar de moksha
    Effrayant ton histoire. Alors que des russes reçoivent des météorites, une personne au chaud dans son appart en France peut-être victime d'un phénomène surextraordinaire. Comme quoi France ou Russie même combat.