Close

Voir le flux RSS

Zardoz

[Nutrition] Devenir Végétarien ?

Noter ce billet
...voire végétalien ou même entomophage ?

Personnellement manger de la viande m'enthousiasme moyennement au quotidien. Certes j'aime bien un bon steak-frites, ou un hamburger. Et j'adore la charcuterie. Mais je vais plus instinctivement vers les crudités, et les fruits.

Je prends également le facteur coût très au sérieux. La viande coûte chère. La "recette" de Rob Rhinehard n'en comprenant pas, cela m'a donné le déclic pour reconsidérer mes habitudes alimentaires et faire pas mal de recherches sur le net.

Au tout début de son évolution l'homme se nourrissait de viandes et de fruits (au sens large), la chasse et la cueillette étaient ses modes de subsistance. On pourrait donc se croire adapté par l'évolution à un tel régime et pourtant la viande à haute dose n'est pas sans conséquence sur la santé.

Il y a deux risques majeurs, les maladies cardio-vasculaires et les cancers. Le premier est lié principalement aux fameux acides gras saturés qui jouent sur le cholestérol, et le second est plus difficile à pister mais les études statistiques le prouvent. Le cancer du colon est un des cancer les plus fréquents, est-ce l'ensemble du régime (manque de fibres) ou la viande en elle même qui est responsable ? Toujours est-il que les végétariens y sont moins exposés.

il y aussi, apprend t-on, un risque toxique lié aux pesticides et aux métaux lourds, ceux-ci ce concentrent dans le foie (hélas, car riche en nutriments) et certaines parties des bêtes que nous mangeons.

Pourtant manger de la viande n'est pas mauvais en soi, sa composition en acides aminés (protéines) est en général très proche de nos besoins fondamentaux, ce qui n'est pas le cas des sources végétales. Se passer de viande expose même à deux carences: en fer et en vitamine B12. Ces deux éléments sont très difficiles à "tirer" du règne végétal. Le fer qui se trouve dans les plantes est beaucoup moins bien absorbé que celui de la viande.

Les végétaliens s'exposent à des risques supplémentaires car les fromages et les œufs sont des sources bien pratiques de certains nutriments assez difficiles à trouver dans les plantes.

Il y a sinon la voie des insectes, qui, non contents d'être riches en toutes sortes de protéines, peuvent contenir les nutriments qu'on ne trouve pas dans les plantes. Une alternative à suivre? oO

Se passer de viande est donc un défi, et l'on est très vite amené à prendre des suppléments en Fer(surtout les femmes) et en B12, se passer de ces suppléments doit être possible mais cela est encore un plus grand défi.

Mis à jour 10/04/2013 à 22h08 par Zardoz

Tags: nutrition
Catégories
Ma vie

Commentaires

  1. Avatar de Christal
    C'est toujours très intéressant quand un carnivore explique ses raisons pour un éventuel passage au végétarisme :)

    Personnellement, je suis végétarienne depuis 8 ans et j'ai été végétalienne pendant deux ans. Je suis je crois en meilleure santé que toutes les personnes carnivores que je connais. Les repas sont beaucoup plus variés et finalement beaucoup plus riches en saveurs et en apports, MAIS justement il faut aimer cuisiner.
    En ce qui concerne le fer et la vitamine B12, une prise de sang par an et pas de carence, les taux sont légèrement en-dessous de la moyenne mais jamais dans le rouge, sauf périodes où pas envie de cuisiner donc repas moins variés.
    Ce mode de nutrition est globalement aussi beaucoup moins gras, je pense que la majorité des végétariens et végétaliens n'ont pas le moindre problème de transit ;)

    Bref, j'espère que tu vas tenter le coup, au bout de quelques mois on finit par se rendre compte que les alarmistes des carences racontent n'importe quoi (mais par contre si tu essayes, faudra prévoir des rations beaucoup plus grosses que d'habitude au début... le système digestif met un peu de temps à s'habituer). Et aussi, qu'est-ce qu'on se sent bien dans son corps :)
  2. Avatar de Zardoz
    Merci pour ton commentaire, Christal. En effet j'ai remarqué que malgré des rations conformes à mon indice corporel, je me suis senti un peu faiblard parfois en fin de journée. Donc probablement il faut un temps d'adaptation. Car oui ça y'est je me suis lancé. Bon alors j'y vais plus progressivement que prévu, un jour sur deux. Histoire de pas trop brusquer la machine humaine et de ne pas m'exposer à un risque de mécompréhension et de sous-estimation des apports journaliers en nutriments.

    A ce sujet, c'est vrai qu'en étant végétarien, les apports journaliers sont en conséquence moins élevés sur certains points. Donc on récupère un peu de marge. Du moins c'est ce que j'ai lu.

    Sinon oui j'ai trouvé par moment qu'on se sentait très bien, avec une sensation d'énergie plus constante que d'habitude, ce qui procure de la sérénité. Sinon me concernant je ne fais pas du tout de cuisine. Alors cette méthode t'intéressera peut-être pour tes périodes de moindre motivation ? Plus précisément je ne fais pas de cuisson. Je prépare donc des crudités variées et une dose de "Soleil Beige". :)

    Donc l'intérêt gastronomique se reporte sur l'entrée. Je mélange plein d'ingrédients (choux vert frisé, champignons, quelques dés de fromages, des ptis bouts d'oignon ou d’échalote pour le goût, des tomates, etc). Et déjà c'est super bon, avec un peu de pain, et proche des recommandations . Il me reste juste à trouver une bonne sauce pour aller avec ça. J'ai trouvé quelques suggestions sur le net.

    Pour les oméga3 je prendrai de l'huile de Colza, et je compte aussi tester l'huile de chanvre pour la blague (car hélas assez chère). Le cannabis est une plante qui n'a pas fini de nous étonner. J'y reviendrai.
  3. Avatar de Christal
    Le "sans-cuisson" est assez intéressant, surtout si c'est des produits frais. Pour des recettes, les blogs américains végé sur le No Bake sont légion si jamais tu manques d'inspiration pour les associations ;)

    Pour les coups de mou dus à l'adaptation, une poignée de fruits secs et noix en tous genres c'est pas mal : bonnes huiles + sucre = coup de tonus assez rapide. Après, vu que tu expérimentes je ne sais pas si ce genre d'encas va dans ton sens :)

    Attention tout de même à l'apport en protéines : un végé consomme plus d'oeufs qu'un carnivore (en ce qui me concerne 5-8/semaine, pour un homme ça sera plus), et l'association céréales + légumineuses est incontournable pour un apport en protéine complète (genre taboulé + pois-chiche par exemple).

    Pour ta recette de choux frisés... je fais aussi un truc dans le genre, avec une sauce yaourt, moutarde, sel/poivre et un peu de carvi pour faciliter la digestion. Ca déchire :p

    Tiens nous au courant de l'avancée de ton expérience :)
  4. Avatar de The Chavert
    Moi être végé je m'y suis mise petit à petit, j'avais plus envie de manger de la viande. Ça m'a amené à chercher d'autres façon de m'alimenter, et globalement je mange mieux qu'avant.
    Bon par contre je craque encore sur le poisson mais j'essaie de limiter rapport à la surpêche tout ça...
    Pour la vitamine B12 j'ai des compléments que je prends de temps en temps, et pour le fer je fais pas particulièrement attention, mais je sais qu'on peut augmenter son absorption en consommant de la vitamine C en même temps.

    Et pour les protéines oubliez pas le soja qui en contient autant que la viande rouge ^^
  5. Avatar de Zardoz
    Pour les protéines j'ai été assez surpris mais je suis déjà bien au dessus des recommandations pour les 8 acides aminés de base. On lit qu'il faut associer céréales et légumineuses car elles se complètent, mais en fait dans mon régime je fini toujours la journée avec presque trop de protéines et j'ai plus du mal à trouver des glucides (lents).

    Bref, comme j'ai de la marge, je n'ai pas trop à me soucier de la complémentarité des protéines, je peux donc prendre uniquement de la farine de blé dans mon Soleil Beige, qui est une farine très digeste (95% de taux d'assimilation) et avec très peu d'acide phytique. C'est aussi une des moins chère.
    Mis à jour 27/04/2013 à 23h45 par Zardoz
  6. Avatar de Zardoz
    (doublon)
    Mis à jour 27/04/2013 à 23h44 par Zardoz