Close

  • Lophophora williamsii

    Définition du Larousse

    Plante cactacée non épineuse du Mexique dont on extrait un alcaloïde hallucinogène très puissant la mescaline.

    Informations

    Le Lophophora dont l'espèce étudiée ici est le Lophophora williamsii que l'on connait plus sous le nom de Peyotl fait parti de la famille des Cactées et on peut le trouver plus principalement dans les régions du Mexique ou au Texas.

    Description

    Deux espèces de Lophophora se différencient par leur morphologie et leur composition chimique. Dans les deux cas, il s'agit d'une petite plante sphérique sans épines, vert grisâtre ou bleuté. Sa tête juteuse et charnue, porteuse de chlorophylle, aussi appelée couronne, a une structure radiale de 5 à 13 côtes arrondies. Les indiens font sécher cette couronne coupée pour l'utiliser comme hallucinogène. Ce petit disque sec est appelé 'bouton à mescal' ou 'bouton de peyotl'.

    Ce cactus est généralement bleu vert et contient jusqu'à 30 alcaloïdes, essentiellement de la mescaline, ainsi que des phénéthylamines et des isoquinolines. L. diffusa a une couronne gris-vert, parfois même vert jaunâtre et ses côtes aux sillons sinueux sont peu définies. Les deux espèces de Lophophora poussent dans les endroits les plus secs et les plus caillouteux des régions désertiques, affectionnant un sol calcaire. Lorsqu'on retire la couronne, le cactus produit souvent de nouvelles têtes.



    Les effets hallucinogènes du peyotl sont forts, provoquant des visions kaléidoscopiques brillamment colorées. L'ouïe, le toucher et le goût peuvent également être altérés. L'ivresse connait deux stades successifs : d'abord survient une période de contentement et de sensibilité aigüe. Elle est suivie d'une paresse musculaire accompagnée d'un grand calme intérieur. L'attention se détache du monde extérieur pour laisser place à une concentration méditative.

    Photos de la plante

    Ces photos, libres de droits, ont été récupérées via les membres du forum lucid-state. Si vous voulez publier une de vos photos, merci de contacter un admin via le formulaire de contact ou de la publier sur la galerie du forum





    Signification culturelle

    Signification religieuse et mythologique lors de rituels thérapeutiques. La cérémonie traditionnelle se prolonge toute une nuit, on ingère de temps en temps une paire de boutons. Aux état-unis, l'emploi du peyotl est devenu un rituel basé sur la quête d'expériences visionnaires.

    Historique

    [1]

    • 3700 av. J.-C.: Les Américains natifs de la région du Rio Grande (Grottes de Shumla) cueillaient les boutons du peyote contenant de la mescaline.
    • 1000 av. J.-C.: Le peyote est utilisé lors de cérémonies par les cultures indigènes du Texas et du Mexique.
    • 15 juin 1521: L'utilisation de champignons hallucinogènes et de peyote devient clandestine lorsque les européens interdissent la consommation d'intoxicants non alcoolisés au Mexique. Les prêtres catholiques punissent l'utilisation d'enthéogènes par les natifs.
    • 1560: Le prêtre espagnol Bernardino de Sahagún écrit dans son Codex Florentin à propose de l'utilisation de peyote et de champignons hallucinogènes teonanacatl par les Aztèques. Il estime que le peyote est utilisé depuis au moins 300 av. J.-C.
    • 1550 - 1750: Un effort déterminé est engagé par les Espagnols pour supprimer les pratiques du peyote parmi les Mexicains natifs. L'utilisation de Peyote est dénoncée par les catholiques européens comme un acte de sorcellerie et de superstition parce que c'était dans le "but de découvrir des délits, deviner d'autres faits et prédire des évènements futurs." Son utilisation a été assimilée au cannibalisme dans quelques textes catholiques.
    • 1638: La première description botanique convenable du Peyote est faite par Hernandez, le naturaliste de Philipe II d'Espagne.
    • 1760: Il y a des indices que l'utilisation du peyote s'est étendue au sein des États-Unis.
    • Fin du 19ème siècle: Le peyote est d'abord classifié comme Echinocactus williamsii en 1845, changé en Anhalonium williamsii par Voss en 1872, puis Mammillaria williamsii en 1891. Enfin en 1894 ce sera Lophophora williamsii.
    • 1847: Première image d'un peyote parue dans Curtis' Botanical Magazine.
    • 1887: Des boutons de peyote séchés sont distribués par Parke Davis & Co.
    • 1888: Le botaniste Paul Hennings a publié un rapport sur la composition chimique du Lophophora, ouvrant la voie aux enquêtes d'autres botanistes.
    • Fin des années 1800: Les Indiens nord-américains ont rapporté la connaissance du Peyote de leurs raids sur le Mexique. Avec le mouvement contemporain, the Ghost Dance (la Danse Fantôme), une propagation de l'utilisation du Peyote se fait rapidement parmi les tribus indiennes d'Amérique. Les prophètes indiens comme Quanah Parker ont ajouté le Christianisme aux croyances traditionnelles et ont formé la base du rituel Peyote pratiqué le plus communément aujourd'hui par la Native American Church (Église des Natifs Américains).
    • 1892: L'explorateur allemand Lumhotz a décrit l'utilisation cérémonielle du Peyote chez les Huichol et les Tarahumara et a envoyé des échantillons de cactus à Harvard pour analyse botanique.
    • Décembre 1896: Deux premiers rapports d'expérience décrivant les effets d'un extrait de peyote sont publiés dans The British Medical Journal.
    • 23 novembre 1897: La mescaline est isolée et identifiée pour la première fois par le chimiste allemand Arthur Heffter. Il démontre qu'elle est le principal hallucinogène du peyote en consommant 150 mg de mescaline hydrochloride. C'est la première expérience psychédélique documentée avec une composé purifié.
    • 1918: Formation de The Native American Church.
    • 1919: La mescaline est synthétisée pour la première fois par Ernst Spath.
    • 1927: Une étude étendue des effets de la mescaline est publiée dans Der Meskalinrausch (Le High de la Mescaline).
    • Octobre 1945: La Mission Technique de la marine des États-Unis découvrent des expériences avec la mescaline au camp de concentration nazi de Dachau.
    • 1947: La Marine américaine commence des études sur la mescaline lors du Project Chatter.
    • 1952: Dr Humphry Osmond commence à travailler avec les hallucinogènes dans un hôpital du Saskatchewan, en cherchant des similarités entre la mescaline et l'adrénaline.
    • Mai 1953: Aldous Huxley essaie la mescaline (400 mg) pour la première fois sous la surveillance du Dr Humphrey Osmond. Pendant l'expérience, il remarqua que "c'est comme on voudrait voir, comment les choses sont vraiment".
    • 1954: The Doors of Perception (Aux Portes de la Perception) par Aldous Huxley est publié, il y décrit son expérience de 1953 avec la mescaline.
    • 1991: Alexander et Ann Shulgin publient PiHKAL, en documentant plus de 250 phénéthylamines, incluant MDMA, mescaline, 2C-B, 2C-T-7, 2C-T-2 et bien d'autres.

    Composition chimique

    Voici une liste non exhaustive de la Composition chimique du Lophophora williamsii.

    Le peyotl contient jusqu'à 50-60 alcaloïdes différents de type tétrahydroisoquinoline et autres. La triméthoxyphényléthylamine, mieux connue sous le nom de mescaline, est le principal composant hallucinogène (environ 30% des alcaloïdes). La concentration en différents alcaloïdes peut atteindre 5-6% mais ne dépasse généralement pas les 1-2% du poids sec. Dans les boutons frais, la concentration est de l'ordre de 0.2-0.3%. Il possible que la récolte et le séchage dégradent une partie des alcaloïdes.

    Préparation des peyotl

    Le cactus peut être consommé cru, séché, en purée ou en infusion. Pendant une cérémonie, on consomme entre 4 et 30 têtes. L'hiver est la meilleure saison (Janvier) tandis qu'en été (Juin) la concentration en alcaloïdes est moindre.

    * Différentes méthodes d'ingestion des cactus

    Effets / Contre effets

    Ils peuvent durer environ 10 à 12 heures mais cela varie selon les personnes.

    * hallucination
    * augmentation tension artérielle
    * palpitation
    * euphorie
    * augmentation de la perception sensorielle
    * nausées
    * trouble de la concentration
    * dilatation des pupilles

    ...

    Doses

    Ces dosages ne sont pas universels. Pour un même dosage les effets peuvent changer selon la morphologie, la tolérance, la condition mentale etc....


    Dosage oral de peyote Poids frais Poids sec
    Léger 3-6 boutons de taille moyenne* 50 - 100 g 10 - 20 g
    Normal 6-12 boutons 100 - 150 g 20 - 30 g
    Fort 8-16 boutons 150 - 200 g 30 - 40 g
    Très fort + de 15 boutons + de 200g + de 40g


    * environ 2.5cm de diamètre (poids sec: 2-5g)

    Proving

    http://www.homeoint.org/seror/pathog/lopho.htm

    Mescaline

    L'ingrédient psycho-actif le plus important du Peyote est le mescaline. Il peut prendre un peu de temps avant qu'on sentira l'effet. Après, on peut avoir un des expériences le plus divine et belle de sa vie.

    Mescaline est un peu comme LSD-25, mais elle est plus douce, coloré et agréable. On expérience la divinité de la nature. Parfois on peut voyager par espace et temps ou communiquer avec son propre esprit. L'expérience totale prend entre 6 et 12 heures. Les effets du Peyote sont plus forts que ceux du San Pedro, mais la nausée est plus forte aussi.

    Les substances actives dans le Peyote cactus sont la mescaline (3,4,5- trimethoxy-B-phenethylamine), tyramine, hordinenine, anhalaninine, anhalonidine, pellotine, N-Methylmescaline, N-Acetylmescaline, O-Methyllanhalonidine et Lophophorine.

    Contre indication

    On peut comparer l'effet du Peyote cactus avec un état psychotique. C'est pourquoi il est très dangereux d'aller dans la rue. Si vous prenez du Peyote, prenez soin d'être dans un environnement tranquille et connu. Ne jamais se défoncer seul et prendre soin qu'il y ait une personne expérimentée et sobre pour prévenir les accidents. Si la défonce est mauvaise le Seresta ou le Valium peuvent aider.

    Lois

    Si vous possédez des informations sur le statut légal de cette plante ou molécule dans d'autre pays, merci de modifier la page.

    France : [2]Contrairement à beaucoup d'autres cactus qui sont tolérés à but ornemental, le peyote est illégal en France même à but ornemental et ce depuis 2004.

    Belgique : [3]Le peyotl est illégal depuis l'arrêté du 22 Octobre 2006.

    Références

    1. http://www.erowid.org/plants/peyote/peyote_timeline.php
    2. http://www.legifrance.gouv.fr/affich...egorieLien=cid
    3. http://eldd.emcdda.europa.eu/index.c...P%20and%20khat