Close

  • Psychotria viridis

    Informations

    Le Psychotria dont l'espèce étudiée ici est le Psychotria viridis que l'on trouve sous le nom de Chacruna au Pérou, amiruca panga, amurucapanga (Équateur) fait partie de la famille des Rubiacées et il est assez cosmopolite. On le trouve dans plusieurs pays: Cuba, Costa Rica, Nicaragua, Panama, Bolivie, Colombie, Équateur, Pérou.

    Description

    Cet arbuste toujours vert peut devenir un petit arbre au tronc très ligneux. Cultivé, on le maintient cependant à une hauteur de 2 à 3m. Ses longues feuilles étroites et acrodromes varient du vert clair au vert foncé et brillent sur le dessus. Les fleurs aux pétales blanc verdâtre ont de longues tiges. La baie rouge contient plusieurs petites graines ovales émarginées de 4mm de long.
    Les feuilles doivent être récoltées le matin et sont utilisées fraîches ou séchées pour la fabrication de l'ayahuasca ou bien d'analogues. Les feuilles contiennent de 0,1 a 0,61% de DMT, le plus souvent 0,3% et aussi des traces d'autres alcaloïdes comme le MMT ou MTHC.

    Photos de la plante

    Ces photos, libres de droits, ont été récupérées via les membres du forum lucid-state. Si vous voulez publier une de vos photos, merci de contacter un admin via le formulaire de contact ou de la publier sur la galerie du forum

    Signification culturelle

    Il a une important culturelle énorme car il livre de la DMT nécessaire a la fabrication de l'ayahuasca. L'ayahuasca étant au cœur du chamanisme amazonien. Les Matsigenka du Pérou le considère comme dangereux et seuls les sorciers l'utilisent; ils le nomment irorovampashi pijuri ("Psychotria de la chauve-souris") ou yakomamamshi ("Feuille d'anaconda"). Les Kofán de l'Est de l'Équateur ajoutent les feuilles et les jeunes pousses au yáje.

    Composition chimique

    0,1% à 0,61% de N, N-DMT et des traces d'autres alcaloïdes (McKenna, et al., 1984; Rivier & Lindgren, 1972). 7.5mg/g (moyenne) de feuilles sèches sur 37 échantillons (Callaway, 1999). Pour une raison inconnue certaines feuilles de Psychotria viridis ne contiennent que très peu ou pas de DMT.

    Les variations journalières des taux de DMT ont été étudiée par Callaway, la concentration augmente jusqu'à 6h du matin, diminue entre 6h et 9h du matin puis augmente progressivement jusqu'à son maximum, à 6h de l'après-midi, enfin elle décline rapidement jusqu'à 9h du soir. On ne connaît pas la raison exacte de ces variations, ça peut être un cycle circadien, ou bien pour absorber les rayons du soleil ou autre protection solaire.

    Autres espèces importantes de psychotria

    Psychotria alba: Appelé tupamaqui et yagé. On dit qu'il est utilisé par l'UdV pour préparer l'ayahuasca. La composition chimique reste à élucider. Il provoquerait une plus forte purge et possèderait 60% du "potentiel" de P. viridis. Plante trouvée en Bolivie, Équateur & Pérou.

    Cette espèce est souvent vendue sur le net à la place de P. viridis, voici deux photos pour les différencier:



    Voir aussi ce post pour plus de photos.

    Psychotria carthagenensis: Souvent écrit carthaginensis, ce psychotria a différents noms communs: rami appane, rani appani, sameruca, wy-soo-dö, yagé, et yage-chacruna. Selon certains auteurs cette espèce n'est pas différenciée de Psychotria alba, la controverse existe aussi sur la possibilité qu'elle aie été utilisée traditionnellement pour préparer l'ayahuasca. On le trouve dans une grande partie de l'Amérique du Sud et presque toute l'Amérique centrale. Les analyses chimiques révèlent que la présence de DMT est très variable, et souvent il n'y en a pas du tout, la concentration maximale trouvée est de 0.65% de DMT dans les feuilles sèches (Rivier & Lindgren, 1972).
    Psychotria poeppigiana: Appelé bimichëxë, boca pintada, chacruna, devil's ear, hot lips, labios de puta, oreja del diablo & picho e mula. Il est très largement répandu en Amérique grâce à sa valeur ornementale. On dit qu'il fait un puissant additif à l'ayahuasca et certains bio-essais confirment cette forte présence de DMT. Traditionnellement c'est une importante plante médicinale notamment en Guyane et au Surinam.

    Préparation des psychotria

    Normalement, l'effet de DMT pris oralement est minimal, mais en combinaison avec un inhibiteur de MAO comme Peganum harmala ou Banisteropsis caapi on peut faire la potion magique ayahuasca.
    Les feuilles fraîches ou séchées sont bouillis avec des morceaux de liane ou d'écorce de Banisteriopsis caapi et bues comme ayahuasca. Une plante de psychotria doit posséder une ou plusieurs structures ressemblants à de petites épines (espinas) sous leurs feuilles pour posséder un pouvoir. Les ayahuasqueros se servent parfois de cette technique pour différencier les vrais des faux psychotria.

    Effets / Contre effets

    • apaisement
    • décontraction
    • hallucinations

    Doses

    Aucun seuil n'a vraiment été crée, le dosage de cette plante dépend de la tolérance de l'individu.
    Lois
    Si vous possédez des informations sur le statut légal de cette plante ou molécule dans d'autre pays, merci de modifier la page.
    Cette plante est illégale en France depuis cet arrêté :
    Article 1
    A l'annexe IV de l'arrêté du 22 février 1990 susvisé, il est ajouté : « Banisteriopsis caapi, Peganum harmala, Psychotria viridis, Diplopterys cabrerana, Mimosa hostilis, Banisteriopsis rusbyana, harmine, harmaline, tétrahydroharmine (THH), harmol, harmalol ».

    En savoir plus