PDA

Voir la version complète : [Combo plantes] Iboga & harmal : flux du vivant



stelio
03/04/2008, 14h53
je poste ce report ici mais il s'agit d'un mélange atypique et délicat a pratiquer...peut ètre que sa place est dans le topic off-limit,dans ce cas il faudra le déplacer....je tiens a préciser que je l'ai posté sur la demande d'EOH...voila donc:

substances:ecorce de racined'iboga en poudre et graines d' harmal en inhalation.

quantité: pour les quantités il faut savoir que depuis mon initiation au bois j'ai developé une sensibilité excessive a ses composants...une pincée d'iboga me stimule violemment le corps et le mental..avec deux cueuillères je passe de l'autre coté...pour l'harmal j'ai pratiqué des fumigations a cinq reprises durant la nuit...désolé pour la précision mais je ne pèse pas,je me fie a mes experiences passées...

lieu:des collines près de chez moi la nuit...

musique:musique bwiti et soufie pour actualiser les noces vegetales de l'Afrique noire et de l'Orient...

j'ai au préalable commencé a me charger progressivement au bois tout au long de la journée...des pincées d'iboga avalé régulièrement...je perçois sa vibration,son souffle car pour moi l'iboga est un souffle,le mua benda des pygmées,le souffle createur qui est le verbe des evangiles,le aum des orientaux ou la ligne de fuite creatrice de la philosophie Deleuzienne...donc le souffle fait vibrer chacune de mes cellules...je suis un champs de force.

j'arrive a l'endroit de la session solitaire,aprés quelques dizaines de minutes de marche/escalade dans les méandres rocheux des alpilles,il s'agit d'un lieu chargé d'energie tellurique antique,des sacrifices y étaient pratiqués a l'époque archaique et cet espace a abrité le repère d'une des plus célèbres sorcières du coin...on y a trouvé aussi une représentation de la déesse aux trois visages et c'est ici que se déroule la plupart de mes sessions depuis une vingtaine d'année...

La lune est rouge sang,les étoiles crachent leur lumière froide dans le ciel...je brule des copeaux de palo-santo,avale une première cueuillère de bois...et envoie le son du mogongo.
le son se module et module mes flux de pensées...trés vite les associations d'idée se déroulent a grande vitesse,c'est la première étape du travail avec le bois...les associations d'idée se ramifient en reseau...une toile virtuelle qui traverse les moments clefs de mon existence,qui m'offre des perspectives inedites,un eclairage neuf sur certains aspects de ma personne...

Puis la tension devient pesante,mon corps est electrique...je dépose un peu d'harmal sur un charbon,me couvre la tète avec un pull et inhale la fumée des graines de pegane pulvérisé...trés vite la tension se dissout,l'harmal me détend,stoppe le torrent d'idées qui m'emporte et me propulse dans son univers caracteristique...la plante des grandes étendues arides..des deserts electriques et zebrés de couleurs sombres.

il faut quelques minutes pour que la stimulation du bois et la narcose de l'harmal trouvent un terrain d'entente...mon corps est déstabilisé mais mon esprit est leger...j'ai un excedent de salive qui inonde ma bouche...des morceaux de conversation gelé se déplient...j'entends des bribes de phrases que j'ai prononcé,elles résonent differemment et m'éclairent sur certains aspects de ma personnalité...des faisceaux de lumière relient chacune des étoiles,une toile d'araignée celeste...

J'avale une autre cueuillère avec une autre inhalation d'harmal...j'arrète le mogongo et diffuse de la musique soufie,le son de l'harmal et des derviches tourneurs...me couche a mème la roche ferme les yeux et visionne des kaleidoscopes de formes sorties des arabesques des milles et une nuit...un scarabée avec le nom d'allah écrit en calligraphie arabe qui ne cesse de se transformer...chacune des lignes qui le composent est directement reliée aux lignes qui me composent..je subit un reformatage a mesure que la vision évolue,je comprends que nous sommes tous composé de lignes et que c'est l'harmonie entre ces lignes qui offre une vie heureuse...la vie est une affaire esthetique,une affaire d'équilibre entre les lignes qui nous composent..la vie est une oeuvre d'art en mouvement tout autant qu'un exercice d'équilibre...comme faire du surf sur des flux désirant et jamais immobiles..j'entends la voix d'iboga qui me dit ironique:
"c'est ton film maganga,et tu es a la fois le réalisateur,l'acteur et le spectateur..."(evidemment iboga ne me l'a pas dit comme ça mais il s'agit de la traduction la plus fidèle possible de sa "révélation")...mon corps se réveille,les douleurs se déplient comme des fleurs qui s'ouvrent a la lumière du soleil...le mix harmal/iboga révèle le poison emotionnel qui paralyse le fonctionement de mes organes..mes frustrations qui ralentissent mes flux,les desirs sauvages qui me chargent le coeur,les masques imposés qui me défigurent l'ame,la peur qui lacère le ventre...

"il faudrait pleurer Maganga pour faire circuler le vivant"...mais si mon coeur chiale mes yeux restent sec...pas encore prés a lacher cette éducation rigide et violente qui interdit aux enfants élevés a l'orientale d'exprimer leurs émotions...pourtant l'iboga m'aide en débloquant des images gelées qui étaient enfouis dans ma conscience...

j'avale une troisième cueuillère et continue avec l'harmal...des buzz électriques me déchirent les oreilles comme si une intelligence extra-terrestre tentait d'établir un contact radio avec ma conscience...cette idée me fait hurler de rire,je suis seul au milieu de nulle part,scotché au sol par un mélange inédit et trés puissant,les yeux rivés vers le ciel qui se transforme en orgie lumineuse et je ri,je ri de tout mon coeur,les extras terrestres,le scarabée-allah,le film de la vie tout se mélange et jaillit de moi en éclat de rire lumineux...

je crache l'esprit de pesanteur,l'esprit de serieux,plus rien n'a d'importance que de se liberer du connu,du sens...le vivant est un mouvement aveugle,une ligne de fuite radicale qu'on habille de couleur spirituelle et signifiante pour ne pas mourir de peur...mais la,la peur jaillit en cascade de mon plexus..je ri comme on jouit quand on baise avec Dieu et je sais que la connaissance la plus haute est celle qui circule avec les fluides du vivant...pas de tradition,pas de religion,pas de sagesse...juste la coulée de lave orgasmique qui sculte le vivant dans son écoulement infini...

Le matin se lève trés vite,mon corps est encore tout secoué par la révélations extatique de la nuit...l'harmal pose les effets de l'iboga,ils cessent plus vite...mais iboga continue de parler par ma bouche racontant ses histoires de flux du vivant,cette philosophie de la jungle primordiale...bien avant l'apparition du premier homme,a l'époque ou seul le souffle et les plantes se partageaient la vie sur terre...

stelio
03/04/2008, 15h33
Ce lieu m'appartient(nous appartient pour ètre plus précis car on est plusieurs a l'utiliser)...quand je dis qu'il m'appartient c'est en fait qu'il m'a accepté...car je pratique a cet endroit depuis des lustres.(avant mème de connaitre son histoire)
La seule précaution c'est un respect infini pour l'energie du lieu...c'est un endroit qui me recharge,qui me nourrit...


http://www.france-secret.com/baux02_baumaniere.jpg

c'est d'ailleurs ce lieu qui aurait inspiré a Dante son livre "l'enfer"...voici un descriptif de l'endroit:

"Revenons à la deuxième galerie de gauche. Elle nous conduit au “Gouffre Infernal” où se trouve “Le Sarcophage de Taven” ou encore “La Femme Couchée”... qui, en réalité, est une stalactite remarquable par sa forme. On arrive, 40m plus loin, à “La chambre de la Mandragore” qui se poursuit par La “Gorge du Scarabée” et le “Couloir des Esprits Fantastiques”. Enfin nous débouchons dans la “Chaumière des Revenants”. C'est au fond de celle-ci que se trouve “Le Pas de la Bête Noire”. La légende raconte que l'on entend encore le souffle fétide d'étranges petits hommes veillant sur les secrets de ces profondeurs... Certains visiteurs vous affirmeront même en avoir vu les ombres au cours de leurs recherches souterraines. Plaisants récits légendaires?!? Peut-être pas tant que ça si l'on considère que de ce dédale furent extraits des restes humains, dont certains bien conservés dans la molasse du lieu, étaient des ossements d'adultes (Docteur J. Plombi)... mais de très petites tailles et à grosse tête. On en trouve les croquis et photographies dans les travaux des Professeurs Chabrier et Roustand."

http://www.desvacancesenprovence.com/guide/RELIEFS/ALPILLES/ENFER/img/_P9150001.jpg

stelio
03/04/2008, 15h47
Si je comprends bien, tu pénètres le lieu autant que tu te laisses pénétrer par lui.

j'aurais pas pu mieux le dire...ce lieu est partie intégrante de moi-mème et les images ne montrent que l'aspect externe car il y a tout un reseau souterrain de grottes qui le traversent...

stelio
03/04/2008, 16h06
c'est fou j'avais pas noté le détail....etrange.
sinon en effet je ne suis pas manichéen,je suis ombre et lumière mélée...je ne raisonne qu'en terme d'intensité et de transformation que provoque ces intensités quand je rentre en contact avec elles...et en cherchant les images pour illustrer le truc je suis tombé sur ce passage évoquant Cocteau et Orphée (il a tourné son film dans les carrieres prés du lieu) qui resonne assez bien avec mon ressenti(la encore comme Dante,Cocteau fait de ce lieu la porte des enfers):

"nous y retrouvons un cheminement de vie à mort, et de mort à vie par les degrés de l'initiation la plus subtile. Les scènes, curieusement, les même des deux côtés du rideau nous montrent l'abolition du temps. Cocteau tiendra le rôle dans son propre film: matière et matériau, oeuvre et ouvrier à la fois. Il entrait ainsi dans la génération. Puis tout se joue en noir et blanc comme sur les cases d'un échiquier sans dimension temporelle...."

Frisco Amos
03/04/2008, 18h54
sacré discussion les gars, gurdjieff dit que l'on peut apercevoir des corps invisibles à l'oeil humain grâce à l'oeil machine, l'objectif. Fondane pense d'ailleurs que l'industrie était le foetus de l'objectif..pour moi c'est lié à la revelation FILMIQUE. Que j'ai aussi eu le droit d'avoir..et que j'ai le plaisir de partager aparament. c'est dans mon cas à classer off limits(terminer a l hosto) et pourtant pas de melange risqué, comme coi, il n'y a de "drogues"(ne sachant pas quel terme utiliser) que l'esprit...

JLG
03/04/2008, 19h08
merci du report stelio :alarmcloc
Il vient, en plus, de m'ouvrir une voie dans mon chemin de pensée actuel (une fois n'est pas coutume :)).
Faut que ça mûrisse maintenant !
Le lieu est tel que je les aime... ça donne envie...:yelwink:

m3000
03/04/2008, 20h07
oui ca donne envie.

EyeofHorus
03/04/2008, 20h27
Grand merci Stelio pour ce magnifique TR. Cette combination Harmal/Iboga c'est trés interessante.......


..me couche a mème la roche ferme les yeux et visionne des kaleidoscopes de formes sorties des arabesques des milles et une nuit...un scarabée avec le nom d'allah écrit en calligraphie arabe qui ne cesse de se transformer...chacune des lignes qui le composent est directement reliée aux lignes qui me composent..je subit un reformatage a mesure que la vision évolue,je comprends que nous sommes tous composé de lignes et que c'est l'harmonie entre ces lignes qui offre une vie heureuse...la vie est une affaire esthetique,une affaire d'équilibre entre les lignes qui nous composent..

L'image du scarabée que se transforme c'est pas seulment superbe......c'est l'essence archetypale que les egyptiens donnaient au scarabée: KHEPER, transformation, manifestations.
De plus: la realité comme KHEPERW, manifestation et transformation des puissances cosmiques. L'image c'est aussi proche de ton experience......quelle profondeur ....

------------------------------------------------------

Du cote tecnique-medical, j'ai fait quelque recherche , il y a quelque temps, sur la combination MAOI -Iboga.
Naranjo (1964) avait dit que l'iboga c'etait un MAOI sur la base de l'effet anti-depresseur: alors la combination dourrait etre dangereuse. Mais on a demontré que c'est faux, l'iboga c'est pas un MAOI et il ya du monde que prends un MAOI pour exalter l'effet de l'iboga.
Je ne trouve pas maintenant le papier scientifique mais voir ici:
http://www.thenook.org/archives/tek/ibogainemaoi.htm
http://www.cures-not-wars.org/ibogaine/chap17.html

-----------------------------------------------------
PS: Stelio as-tu vu quelque escalier dans tes visions Harmal-Iboga?

EOH

stelio
05/04/2008, 14h40
On va transformer ce forum en temple obscène et mystique avec du 2cb,des incubes des succubes,des orgies sacrés sous iboga ou les dieux culbutent les déesses lascives...bon je retourne a la douche froide et au slip clouté...

Mate
05/04/2008, 15h23
Ce qui m'étonne et me fascine, c'est que malgré tes (très) nombreuses expériences, tu découvres encore des choses sur les profondeurs de ton être. On a jamais fini de se connaitre en fait...

EyeofHorus
05/04/2008, 17h33
...,non pas d'escalier mais des vortex de lumière,des tourbillons ascendants qui montaient jusqu'aux étoiles ...

I ascend to my place, o Ra.
I have laid down for myself your sunshine as a stairway under my feet
On which I will ascend to that mother of mine,
the living Uraeus which should be upon me, o Ra!
……
The sky thunders, the earth quakes,…….I have come….
I am bound for the sky among the gods who shall ascend.
.......
I ascend to the sky among the Imperishable Stars,
my sister is Sirius, my guide is the Morning Star,
and they grasp my hand at the Field of Offerings.

----------------------------------------------------------------------
Ra = Le Dieu Soleil
Uraeus = Le Cobra que sort dés la tete du pharaon (dans la place du troisieme oeil)
---------------------------------------------



EOH

liana
10/04/2008, 18h03
Eh Stelio, merci beaucoup pour ton témoignage époustouflant de beauté, de poésie même. Tu en fais rêver plus d'un et plus d'une ici...

Les lignes dont tu parles, ça évoque les lignes d'énergie qui composent les êtres et le reste que voient les sorciers dans les récits de Castaneda? Le sorcier voit par exemple les gens sous la forme d'oeufs lumineux.
Excuse mes questions si elles paraissent puériles et en deça du niveau de compréhension qui se pratique ici...

Et puis pas de problèmes personnellement par rapport aux connotations sexuelles qui sont souvent de mise dans certains posts...Après tout c'est une façon d'expliquer le monde avec des images qui nous sont familières...
Alors je ne vois pas bien pourquoi Lilith s'est excusée, c'est son interprétation et ce n'est pas forcément contradictoire avec une autre...;)

#RinKa*
14/04/2008, 09h11
Bonjour,

..chacune des lignes qui le composent est directement reliée aux lignes qui me composent..je subit un reformatage a mesure que la vision évolue,je comprends que nous sommes tous composé de lignes et que c'est l'harmonie entre ces lignes qui offre une vie heureuse...la vie est une affaire esthetique,une affaire d'équilibre entre les lignes qui nous composent.oui....la différence sur fond d'unité...comme une goutte d'eau dans cet océan infini...


"il faudrait pleurer Maganga pour faire circuler le vivant"...mais si mon coeur chiale mes yeux restent sec...pas encore prés a lacher cette éducation rigide et violente qui interdit aux enfants élevés a l'orientale d'exprimer leurs émotions...pourtant l'iboga m'aide en débloquant des images gelées qui étaient enfouis dans ma conscience...

j'avale une troisième cueuillère et continue avec l'harmal...des buzz électriques me déchirent les oreilles comme si une intelligence extra-terrestre tentait d'établir un contact radio avec ma conscience...cette idée me fait hurler de rire,je suis seul au milieu de nulle part,scotché au sol par un mélange inédit et trés puissant,les yeux rivés vers le ciel qui se transforme en orgie lumineuse et je ri,je ri de tout mon coeur
"Le rire et les larmes
Lavent l'ame.
Permettent de nettoyer
Notre pierre precieuse(interne) encrassée...
Le rire permet la légèreté
et de ce fait apporte de la pureté...
les larmes pemettent la profondeur...
accepter ses souffrances,
ses doutes et ses peurs,
de façon à se connecter à nos cellules
à la vie,à l'infini...
EN GROS: LA VIE"
(ce n'est pas de moi...)

J'aime beaucoup ce Tr...

#R*

Echidna
14/04/2008, 18h42
merci de nous faire partager cette belle expérience.

mais que sont ces " buzz électriques (qui) me déchirent les oreilles" ? je les ressens aussi très souvent , parfois c'est extrêmement gênant...

comme Liana je m'interroge sur ces lignes d'energie dont tu parles, tu peux nous en dire plus?

stelio
14/04/2008, 22h45
Les lignes dont tu parles, ça évoque les lignes d'énergie qui composent les êtres et le reste que voient les sorciers dans les récits de Castaneda? Le sorcier voit par exemple les gens sous la forme d'oeufs lumineux.



les lignes d'energies ou d'information sont des constantes dans mes visions...je pense qu'il s'agit d'une vision assez universelle,on les trouve dans les peintures psychedeliques d'Alex Grey,les récits de Castaneda et la philosophie de Deleuze.
Donc quand j'écris nous sommes composés de lignes ça signifie a la fois que visuellement je perçois les personnes et les choses comme des constructions qui possèdent pour base un enchevètrement de lignes lumineuses ou sombres qui ne cessent de pulser et de conduire de l'information comme les système sanguin ou lymphatique conduisent des flux organique...mais ça signifie aussi que nous sommes en tant qu'individu a la pointe d'un processus linéaire complexe qui nous construit en prenant pour modèle une constellation de lignes familiales ou phénoménales structurées...ces lignes sont actives car tout est sans cesse en mouvement,"panta rei" comme dit Heraclite,"tout s'écoule" a travers des lignes structurées en constellation..j'ai peut ètre pas été trés clair mais j'ai fait de mon mieux...


mais que sont ces " buzz électriques (qui) me déchirent les oreilles" ? je les ressens aussi très souvent , parfois c'est extrêmement gênant...

Aucune explication rationelle probante pourtant de nombreuses discussions ont été ouvertes a ce sujet notament sur la version anglophone d'aya.com...j'aime penser qu'il s'agit d'un changement de frequence cérébrale..l'activité du cerveau est essentiellement électrique donc....

[

Echidna
14/04/2008, 23h01
les lignes d'energies ou d'information sont des constantes dans mes visions...je pense qu'il s'agit d'une vision assez universelle,on les trouve dans les peintures psychedeliques d'Alex Grey,les récits de Castaneda et la philosophie de Deleuze.
Donc quand j'écris nous sommes composés de lignes ça signifie a la fois que visuellement je perçois les personnes et les choses comme des constructions qui possèdent pour base un enchevètrement de lignes lumineuses ou sombres qui ne cessent de pulser et de conduire de l'information comme les système sanguin ou lymphatique conduisent des flux organique...mais ça signifie aussi que nous sommes en tant qu'individu a la pointe d'un processus linéaire complexe qui nous construit en prenant pour modèle une constellation de lignes familiales ou phénoménales structurées...ces lignes sont actives car tout est sans cesse en mouvement,"panta rei" comme dit Heraclite,"tout s'écoule" a travers des lignes structurées en constellation..j'ai peut ètre pas été trés clair mais j'ai fait de mon mieux...[

si si tu es très clair, merci !
je crois avoir vu ces lignes aussi, remplissant tout l'espace et dessinant les formes vivantes qui me sont apparues alors comme de "beaux accidents" :) J'ai vu aussi le pouvoir des icaros qui soignaient en modifiant les lignes...

stelio
14/04/2008, 23h05
J'ai vu aussi le pouvoir des icaros qui soignaient en modifiant les lignes...

c'est exactement ça...les frequences sonores des icaros agissent sur les lignes des participants qui sont composés d'émotion en mouvement...arriver a harmoniser ses propres lignes c'est parvenir a surfer en équilibre sur le vivant et a résilier les structures linéaires qui nous conditionent...donc voila si la philosophie de Deleuze me parle c'est beaucoup pour ces histoires de lignes pas pour ajouter des concepts inutiles...et si l'acte sexuel ou la baise pour parler Français colonisent mes posts c'est parcequ'a ce moment précis ou l'on s'interpénètre nos lignes fusionent et la mutation est alors possible...baiser ou faire l'amour(pour moi c'est la mème chose mais je sais que certains tiennent a distinguer les deux termes) c'est faire fusioner les lignes,comme les forgerons avec le metal ou les alchimistes avec la matière.


[

systemdoll
15/04/2008, 02h56
Hum.
Personnellement je ne possède aucune ligne.

Ni mes actionaires.

Flower Power
16/04/2008, 04h06
tu pénètres le lieu autant que tu te laisses pénétrer par lui.


ça me parle vraiment !
j'aime beaucoup cette sensation surtout dans un milieu naturel car tout est vivant autour de soi :)

en situation de synergie avec la nature, sous psychédélique, l'esprit sors du corps, "déborde" comme un liquide voire un gaz.
puis il ruisselle autour de soi, se mèle aux plantes, aux pierres, aux mousses et surtout ... aux arbres.
les arbre se dressent comme si c'était la nature qui bande, ça force le respect.

se laisser pénétrer par le lieu.
ouais, ç'est exactement ça.




les léopards dorment mais pas les lions, qui eux, dorment le jour ;)

m3000
16/04/2008, 06h29
baiser ou faire l'amour(pour moi c'est la mème chose mais je sais que certains tiennent a distinguer les deux termes) c'est faire fusioner les lignes,comme les forgerons avec le metal ou les alchimistes avec la matière.


j'ai la meme vision que toi, du moins celle de melange d'energie.
cest ce qui me fait etre beaucoup plus mefiante que toi Stelio a ce sujet.
Le fait de melanger son energie a celle de quelqu'un ca peut etre tres delicat quand on est sursensible.
Il m'est arrivé de me retrouver avec mes nevroses qui devenaient sur-amplifiées parce que manque de bol le super coup etait aussi un mr nevrozman et qu'a nous deux ca a fait echo et multiplication.
Cest ouvrir une porte a des energies qu'on ne perçoit pas forcement tout de suite, et parfois meme des entités. Il m'est arrivé de ressentir tout le deploiement energetique dans un sens ou dans l'autre. Ca peut aller de l'extase mystique a l'impression de faire un pacte avec le diable (au moment meme ce n'est pas desagreable bien au contraire, mais ca peut se payer cher)



Sinon, je veux bien aller voir les lignes avec vous si il ya un minibus qui y emmene.
j'ai vu ca une fois, sous le coup d'une extreme fatigue et ca a transformé ma vie.
cest ce que j'esperais de l'ayahuasca sans le retrouver
je desespere d'avoir le bonheur de revoir ces lignes.
Et de voir quelqu'un les soigner, ce doit etre d'une beauté sans égal.
Me sentant moi meme apprentie sorciere, Lilith, si tu veux bien me guider, je te suis.

asplenium
16/04/2008, 19h14
merci du partage!!!!
merci du courage!!!
comme quoi il y a pas d' age!!!
pour sortir du moulage!!!

reconnaitre (sa sensibilité)
c' est renaitre...
On se fou du paraitre
le tout c' est d' etre

et tu le fais bien
tu le sais bien!!!


bien vu stelio!!!!!

allez pour stelio:yaisse2::yaisse2::yaisse2:

etiag
16/04/2008, 20h56
:) Tres beau flux

Des lignes de lumières cohérentes...


Biologie de la lumière (III)

Un chercheur français a établit des corrélations entre le déclenchement du cancer qui peut être interprété comme un processus induit par rayonnement biophotonique. Ce chercheur a montré que les cellules nerveuses n'échangent pas uniquement par transfert de substances messagères au niveau des synapses mais selon de grandes probabilité par des biophotons. Cette bio-communication électromagnétique ouvre de larges perspectives en médecine et l'auteur cite le précurseur A. GURWITCH qui a postulé dans les années 30 l'existence d'un "champ biologique" régulateur. Est également cité G. LAKHOVSKI (1870-1942) qui a passé la plus grande partie de sa vie en France et dont l'auteur résume ses conceptions en 3 propositions: a) la vie est née de la radiation, b) la vie est entretenue par la radiation, c) la vie est supprimée par tout déséquilibre oscillatoire. LAKHOVSKI a été le premier à proposer que les noyaux cellulaires peuvent être considérés comme des oscillateurs biologiques et que les transferts d'informations biologiques se réalisent via des couplages électromagnétiques. L'auteur ajoute que le développement de la vie biologique s'effectue suivant des modèles de champs électromagnétiques de façon telle qu'un état de cohérence s'établisse dans le couplage entre champ et matériau biologique; la stabilité des structures biologiques dépend de la stabilité des champs et ces structures doivent donc être considérées comme des empreintes non linéaires de l'information des champs électromagnétiques, avec une capacité à absorber, stocker et convertir ces informations en stabilité de structuration. L'auteur va plus loin et démontre que la superficie d'une cellule d'un corps biologique (10-6 cm2) correspond à la superficie la plus favorable pour recevoir l'information véhiculée par la lumière solaire. Puis abordant la structure hélicoïdale de l'ADN, il affirme que celle-ci correspond à la forme optimale d'une antenne dont le but est de capter les caractéristiques des champs électromagnétiques photoniques, en particulier du champ de rayonnement solaire. Ainsi pendant le jour les photons seraient stockés dans l'ADN et le système biologique émet des ondes cohérentes, vecteurs de communication avec l'environnement, et la nuit elles seraient libérées dans l'architecture cellulaire. Cette dernière disposerait donc toujours d'une densité de photons constante. L'auteur décrit en conclusion de son ouvrage quelques applications récentes de cette théorie. Par exemple, pour des cellules cancéreuses, le rayonnement ultra ténu augmente avec l'accroissement du nombre de cellules, tandis que pour des cellules normales il diminue. La mesure de l'intensité du rayonnement peut être un moyen de mesure du degré de malignité des cellules. Un autre exemple est la mesure de la qualité des aliments. Celle-ci peut être mesurée par leur faculté à emmagasiner de la lumière. Et cette faculté dépend de la fraîcheur des aliments, de leur charge en produits toxiques, en engrais chimiques, de la méthode de conservation. De nombreuses expériences démontrent ces influences...
http://gnoseetscience.blogspirit.com/biologie_de_la_lumiere/

L’ADN communique dans l’univers



Plus les chercheurs se penchent sur les mystères de la nature, plus ils se posent de questions. Ils viennent de découvrir que nore ADN possède une sorte de conscience et qu’elle peut même communiquer, et ses prouesses sont telles qu’elles dépassent tout ce que l’homme a pu créer par la technique...
http://www.amessi.asso.fr/L-ADN-communique-dans-l-univers?artsuite=0#sommaire_1

stelio
17/04/2008, 02h52
Disons alors une Source pour parler le langage du désir liquide,mais la sorcière est la source,c'est ça son sens profond...le lieu liquide ou toutes les choses se mélangent et fusionnent...putain j'adore ce topic,un vrai charity-shop,on y trouve de tout,de la science,de l'egyptologie,Dante,du désir liquide,des sorcières,Cocteau,des mini-bus...et parce que je suis un gentleman malgré les apparences je ne parlerais ni de chair,ni d'os,ni de jus...fini les acid-sex-ritual je me suis mis a la camomille et a l'amour platonique..

Echidna
17/04/2008, 08h19
je me suis mis a la camomille et a l'amour platonique..

on y crois tous ...:smiley_99

Dams
17/04/2008, 16h54
Si ce sujet ne termine pas en partouze c'est que j'y comprends plus rien !
On y trouve 3 ou 4 sous entendus par post, c'est tres amusant ... ou c'est peut etre moi qui fais une fois de plus mon vieux bouc vicieux ?
Y'a des liens intimes évidents entre certain(e)s intervenant(e)s dans ce topic (ou topix?)

Comme Stélio, j'adore ce sujet :yaisse2:

Et comme Echidna, je ne crois pas un mot de ce que dit Stélio ! :yaisse2:

m3000
17/04/2008, 17h00
cest le printemps sur lucid!
:)

stelio
17/04/2008, 18h10
Chez moi le printemps dure douze lunes.(treize l'année des treize lunes)... Et Dams et Echidna sont perspicaces...j'aime pas la camomille.

Flower Power
17/04/2008, 19h12
+1 Lilith pour la lucid' excursion ! :)

quand au pénétrations/fusions/dissolution, je suis pour.
et quelqu'en soit la forme.

Dams
18/04/2008, 00h33
On est plus sur Lucid State ici mais sur Liquid State ! :yaisse2:

stelio
18/04/2008, 03h11
Il n'y a pas plus lucide que les fluides...vieux proverbe greco-londonien.
Decidemment ce topic est a la croisée des chemins entre le temple et l'orgie de printemps...un avant-gout du paradis sur terre en quelque-sorte...le printemps eternel,l'obscenité comme reverbere...comme l'a dit aujourd'hui un sage espagnol:"en fait non,le bouc n'est pas mort"....et fuck platon et la camomille....

liana
18/04/2008, 09h19
M'est avis qu'un minibus ne va pas suffire!

Bon je ne peux pas vous abandonner, va falloir que je sacrifie mes vacances pour venir avec vous;).

"Et tout ne -sera- plus qu'allégorie; la conscience collective -comprendra- tout".

Dely - Cosmik.Program
01/10/2011, 19h02
les lignes d'energies ou d'information sont des constantes dans mes visions...je pense qu'il s'agit d'une vision assez universelle,on les trouve dans les peintures psychedeliques d'Alex Grey,les récits de Castaneda et la philosophie de Deleuze.
Donc quand j'écris nous sommes composés de lignes ça signifie a la fois que visuellement je perçois les personnes et les choses comme des constructions qui possèdent pour base un enchevètrement de lignes lumineuses ou sombres qui ne cessent de pulser et de conduire de l'information comme les système sanguin ou lymphatique conduisent des flux organique...mais ça signifie aussi que nous sommes en tant qu'individu a la pointe d'un processus linéaire complexe qui nous construit en prenant pour modèle une constellation de lignes familiales ou phénoménales structurées...ces lignes sont actives car tout est sans cesse en mouvement,"panta rei" comme dit Heraclite,"tout s'écoule" a travers des lignes structurées en constellation..j'ai peut ètre pas été trés clair mais j'ai fait de mon mieux...

cosmik theory
lecture de l'ether...lignes en tant que champs informationnels...en tant que flux electrique inter galactique....ça marche bien le bois pour une nature nue alors on dirait ...
ça à l'air d'etre un outils de connexion sur l'energie super puissant ....


J'ai vu aussi le pouvoir des icaros qui soignaient en modifiant les lignes... c'est exactement ça...les frequences sonores des icaros agissent sur les lignes des participants qui sont composés d'émotion en mouvement...arriver a harmoniser ses propres lignes c'est parvenir a surfer en équilibre sur le vivant

electromagnetisme...

et manipulation energetique


c'est dingue comme tes TR sont...facile d'acces !!!

(oui je sais c'est nouveau pour moi pas pour vous blablabla :P :P :P)

Dely - Cosmik.Program
01/10/2011, 19h06
etiag, génial...j'ai 3 ans de retard les gars dsl .... là c'est bon :P

@flower power:


en situation de synergie avec la nature, sous psychédélique, l'esprit sors du corps, "déborde" comme un liquide voire un gaz

c'est le "corps etherique" relié à la grande sphere des lignes lumineuses......la nature à sa source

ouais je sais...j'debarque !!! mais voilà ça me fascine, alors quand je vous vois en parlé...c'est cool.

FHRV
02/10/2011, 00h51
Du coup le message remonte et je vais lire, flux du vivant, le forum réouvre et me voici. J'ai pris un peu de dxm et en ai tiré des conclusions hatives mais intéressantes, j'espère juste que je suis pas trop hors sujet ni que je regretterai ce message demain.

Stelio j'sais pas si tu passes encore, le coin dont tu parles c'est pas près d'une grotte à travers une falaise? Je bossais pas loin l'année dernière et je suis allé y faire un tour entre deux services, en l'occurrence j'avais fini de lire l'art de rêver en fumant des pétards dans la grotte...

Je me suis rendu compte que j'avais très peu vécu avant qu'on considère l'infiormation humaine comme accessible d'à peu près partout, je parle d'internet pour le moment mais du coup ça parait beaucoup moins abstrait de penser qu'on puisse se connecter à de l'information puisqu'on le fait matériellement tous les jours. On est sur le coup et nos méthodes sont peu conventionelles. A suivre